• Les attentats en Inde

    M. Patil, largement critiqué dans les médias pour n'avoir pas pu assurer la sécurité intérieure, a donné sa démission au Premier ministre Manmohan Singh, "assumant la responsabilité morale" pour les attaques qui ont fait près de 200 morts, dont 28 étrangers.

    La démission du ministre de l'Intérieur intervient au lendemain d'une réunion des instances dirigeantes du Parti du Congrès au pouvoir.

    Avant même les attaques de Bombay, des appels à la démission de M. Patil avaient été lancés à la suite des attentats de New Delhi en septembre et dans l'Etat de l'Assam, au nord-est du pays, en octobre

    Retour sur ces incidents et ces attentats :

    Les trois derniers terroristes retranchés au Taj Mahal de Bombay ont été abattus hier par les forces de sécurité spéciales. Elles ont mis fin à un carnage qui, en près de trois jours, a fait 195 morts et 295 blessés. Le Taj Mahal, palace de Bombay, a été le dernier lieu d'affrontements avec les terroristes. Les survivants ont décrit des scènes d'horreur.

    La série d’attaques visait principalement les étrangers. «Des jeunes hommes en armes sont venus vers nous, a raconté un témoin qui se trouvait à l’hôtel Taj. Ils demandaient ceux qui avaient des passeports américain ou britannique. Et ils ont ouvert le feu.»

    27 étrangers assassinés. Parmi les victimes figurent neuf Israéliens, cinq Américains, deux Français, deux Australiens, deux Canadiens, un Britannique, une Singapourienne, un Japonais, un Italien, une Thaïlandaise, un Allemand et un Mauricien. Les terroristes, dont neuf sur 10 ont été tués, visaient principalement les étrangers. Quinze membres des forces de sécurité indiennes ont péri.

    77 rescapés ont atterri hier à Roissy. Un Airbus A310 médicalisé transportant 77 personnes, dont 29 Français, s'est posé hier sur l'aéroport. Certains, sous le choc, n'ont pas voulu témoigner. « C'est trop dur, s'il vous plaît, laissez-moi ! » suppliait une femme en larmes. « On s'est retrouvés calfeutrés une quarantaine d'heures dans nos chambres, les informations étaient très confuses », rapporte Philippe Meyer, un homme d'affaires de 53 ans. Quelques blessés devaient se faire hospitaliser, quatre personnes ont été prises en charge par une cellule médico-psychologique. « Aucun blessé grave n'a été constaté », a précisé Patrick Espagnol, sous-préfet de l'aéroport. Le chef de la police antiterroriste, Hemant Karkare, a été tué au début des attaques.

    La Maison Blanche a condamnée les attaques. De son côté, la France faisait de même en tant que présidente de l’Union européenne. Paris mettait en place une cellule d’information téléphonique et recherchait la présence éventuelle de Français parmi les victimes.

    Le pakistan impliqué dans ces attaques ?

    Tensions entre l'Inde et le Pakistan. Delhi accuse le Pakistan, son grand rival, d'être impliqué dans ces attaques, pour lesquelles la piste d'Al-Qaida est aussi évoquée. Le Pakistan nie. Et le président pakistanais, Asif Ali Zardari, appelle l'Inde à ne pas réagir de façon excessive et trop rapide. « S'il existe une quelconque preuve d'une implication en quoi que ce soit de groupes ou d'individus pakistanais, j'agirai de la manière la plus prompte et ce devant le monde entier », a-t-il déclaré. Les services du contre-espionnage américain soupçonnent un groupe fondamentaliste musulman basé au Cachemire, Lashkar-e-Taiba. Et le Pakistan pourrait masser une partie de ses troupes sur la frontière avec l'Inde.

    Mon avis : Il n' y a pas de mot pour qualifier ces actes, pourquoi faire cela ? Pourquoi sur des étangers ? La bonne nouvelle oui il y en a une, c'est que ces attentats sont terminés, et l'on peut féliciter l'intervention des forces de sécurité spéciales. L'Inde met en cause le pakistan qui nie tout implication dans ces attentats, Si cela est avéré, on pourrait se retrouver dans une situation de tension entre l'Inde et le Pakistan. Alors qui est derrière tout ces attentats ? qui a tué tout ces innocents ? Il faudra répondre à ces questions.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :