• Une nouvelle guerre froide ?

    le ton ne cesse de monter en Dmitri Mdevedev et l’Europe.

    Ce soir, Bernard Kouchner a fait part de ses craintes d’une guerre, expliquant que s’il s’agissait d’une guerre froide “ça ne serait pas grave. si c'est une guerre chaude on n'en veut pas !"

    De son côté, l’inquiétant Président russe a répondu aux questions de TF1. Il a notamment expliqué que :

    “Si les Européens veulent une dégradation, ils l’auront.”

    “Dans le port de Poti [en Géorgie], des navires américains viennent, ils ravitaillent les Géorgiens en armement, tout va bien.”

    L’administration Bush a parlé de “décision irresponsable” pour ce qui est de reconnaitre l’indépendance de l’Ossétie du Sud. Barack Obama et John McCain ont également condamné fermement cette décision.

    La Russie pourrait avoir, après l'Ossétie du sud et l'Abkhazie géorgiennes, "d'autres objectifs" dont "la Crimée, l'Ukraine, la Moldavie", a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, en soulignant que "c'est très dangereux".

     

    "C'est très dangereux", a dit M. Kouchner à Europe 1. "Il y a d'autres objectifs que l'on peut supposer être les objectifs de la Russie, en particulier la Crimée, l'Ukraine, la Moldavie", a-t-il précisé.

    La Crimée (sud de l'Ukraine) était considérée comme un territoire russe jusqu'à ce que le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev le cède en 1954 à Kiev en geste de bonne volonté.

    Le ministre a souligné que "les conflits dans le Caucase sont des conflits extrêmement durs". "Pendant des siècles on s'est affronté", a-t-il dit, en soulignant qu'"en Ossétie il y avait 70.000 personnes séparées en deux clans, l'un pro-russe, l'autre pro-géorgien : cela fait 30.000 personnes de chaque côté".

    "Faut-il qu'il y ait une confrontation ? J'espère que non", a poursuivi M. Kouchner en estimant que "c'est la solution politique qui doit être préférée".

    Les Occidentaux ont condamné la décision mardi de Moscou de reconnaître l'indépendance des deux républiques séparatistes de Géorgie, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, après le conflit dans cette ex-république soviétique du Caucase. Ils réclament que Moscou respecte ses engagements d'un retrait des troupes de ce pays

    Mon avis : Alors guerre froide ou guerre chaude, ma réponse est : on en veut pas, qu'elle soit froide ou chaude mais la Russie aurait-elle perdue la tête, je ne croit pas, car ce conflit était mûrement réfléchit, mais après toutes ces mise en garde de la France (présidence de l'UE), des Etats-Unis, la Russie continue. Moi je pose une question : pourquoi la Russie fait-elle cela ?
    Leur territoire n'est-il pas assez grand ? Par ailleurs je pense que la réponse est toute simple la Russie veut montrer sa supériorité. Mais tout ce conflit organisé par M. Poutine et M.Mdevedev est en train de diviser le monde, nous sommes au XXème siècle nous avons déjà eu deux guerres mondiale, cela ne suffit pas, les Russes ont dépassé les limites. Il est temps que ce conflit se termine vite et sans autre dégâts humain


  • Commentaires

    1
    Namoryk
    Vendredi 29 Août 2008 à 15:39
    C'est intéressant comme article.
    Se qui est intéressant c'est de voir les Etats Unis être contre se que fait la Russie après se qu'il a fait en Iraq, tout en ne parlant pas du fait que cet état ne respecte pas les droits de l'homme concernant ses prisonniers. C'est juste un hors sujet, pour rappeler que les Russes ne sont pas les premiers, même dans ce siècle.

    Pour la vision de la guerre en France, il faut rappeler que la logique d'être contre la guerre n'as pas réellement commencé après la seconde guerre mondiale comme on pourait le penser, mais après les différentes défaites de la IV° république. Je rappel juste ce point pour dire que sans la défaite de la IV° république, la France aurait sans doute garder la même logique que les Anglais pendant la guerre de l'opium. D'ailleurs les anglais ne l'ont jamais perdus.

    Concernant la guerre froide, rappelons que dans la majorité des conflits en Afrique, les armes sont dans la majorité des cas d'origine américaines, russe, chinoises ou françaises. Et que par exemple au Darfour, la Chine et les Etats Unis sont les pays qui arment.

    Mon commentaire est juste la pour dire qu'on critique hypocritement.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :