• Victoire de Martine Aubry contestée

     Je devais écrire un article sur le vainqueur et donc sur le nouveau secrétaire du parti socialiste, mais au vu des résultats nous attendrons que le Conseil national du parti proclame officiellement mardi le nom de la nouvelle Première secrétaire.

     


    Retour sur ces évènements : Peu avant 1 heure, le camp Aubry avait annoncé la victoire. Du «définitif», à 50,5%, jurait Laurence Rossignol, porte-parole de la maire de Lille. En face, les royalistes n'ont jamais reconnu leur défaite. En début de soirée, ils ont même joué l'intox, annonçant une victoire de Royal à 53%...

    Vers 2 heures du matin, l'ambiance prend une tournure surréaliste rue de Solférino. Alors que quelques dizaines de militants regroupés devant les grilles du siège du parti crient «Unité ! Unité ! Unité !», Daniel Vaillant vient annoncer à la presse qu'il est dans l'incapacité d'annoncer quoi que ce soit... «Comme les résultats sont extrêmement serrés, je ne peux, au moment où je vous parle, dire qui l'emportera».

    A l'issue d'une nuit rocambolesque, la direction du PS a annoncé au petit matin que Martine Aubry avait 42 petites voix d'avance sur la finaliste de la dernière présidentielle. Selon la totalisation des résultats de l'ensemble des fédérations de métropole et d'outre-mer, qui doit encore être validée par les instances du parti, la maire de Lille a obtenu 50,02% des voix et la présidente de la région Poitou-Charentes 49,98%

    Victoire contestable

    "L'élégance et l'intelligence appellent à revoter le plus vite possible", a également estimé Julien Dray, député de l'Essonne et autre proche de Ségolène Royal. "C'est dans l'intérêt bien compris du parti et de celle qui aura à exercer demain la responsabilité de Premier secrétaire".

    "Il n'y a pas de doute (...) Martine Aubry est arrivée en tête", a rétorqué le député de Paris Jean-Christophe Cambadélis. "On va réunir le Conseil national le plus rapidement possible" et "nous allons faire en sorte que le résultat soit validé", a-t-il déclaré. "Martine Aubry a gagné de très peu de voix, mais elle a gagné".

    Les partisans de Ségolène Royal contestent en particulier les résultats dans le Nord, fief de Martine Aubry. "Nous utiliserons tous les moyens, politiques, juridiques, judiciaires pour contester cette victoire", a menacé le député de l'Essonne Manuel Valls. Et d'appeler à "une révolte militante": "nous sommes très déterminés à ne pas nous laisser voler cette victoire".

    Peu avant 3 heures, alors que Ségolène Royal s'apprête à rassembler ses proches à son QG, la candidate lâche : «Je ne vais pas me laisser faire»... Martine Aubry, à peu près au même moment, appelle à «une attitude de responsabilité. Les chiffres sont connus. On ferait mieux de discuter». Pour se partager Solférino ? L'hypothèse a circulé, dans la nuit. Une drôle de nuit.

    "Il y a un seul parti socialiste"

    "Personne ne peut être en capacité de diriger seul le Parti socialiste", a averti François Hollande pour tenter de calmer le jeu. A l'heure où les amis de Ségolène Royal réclament un nouveau vote, le Premier secrétaire a appelé à d'abord "tirer toutes les
    conclusions de ce vote, avant d'en annoncer un prochain. Faisons attention,(...).Plutôt que de multiplier les incidents ou les contentieux, je pense que l'esprit de rassemblement doit l'emporter sur toute autre considération", a-t-il insisté. Il n'y a "pas deux partis socialistes, un qui aurait fait 50,001(%) et un autre 49,99(%). Il y a un seul Parti socialiste", a-t-il martelé.

    Reste que l'heure n'était pas samedi au "rassemblement", et que c'était bien deux blocs quasiment égaux qui s'affrontaient violemment, avec des accusations de tricherie de part et d'autre

    Mon avis : Ce n'est plus le parti socialiste mais le parti spectacle, plus sérieusement, on pensait avoir le nom du prochain secrétaire du PS, on va attendre mardi pour  voir si le conseil national du parti socialiste annonce Martine Aubry, 1er secrétaire du parti socialiste. En tout cas j'espère vraiment qu'il n'y a pas eu de triche, ou d'autres manoeuvres. Dans le cas contraire Mme Royal doit accepter sa défaite. Il est clair que maintenant le PS est coupé en deux. Et donc je me pose une question : pourquoi que le PS ne se divise pas en deux ? Faire deux partis. Puisqu'il est incapable de se rassembler.
    <o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :